Iceberg Data Lab et I Care & Consult sélectionnés pour fournir aux investisseurs un premier outil de mesure d'impact sur la biodiversité

23 septembre 2020

CE FOURNISSEUR DE DONNÉES A ÉTÉ SÉLECTIONNÉ PAR AXA IM, BNPP AM, MIROVA ET SYCOMORE AM

AXA Investment Managers, BNP Paribas Asset Management (« BNPP AM »), Sycomore Asset Management et Mirova (affilié de Natixis Investment Managers) ont choisi comme prestataire de données le consortium formé  par Iceberg Data Lab et I Care & Consult pour développer un outil permettant aux investisseurs de mesurer l'impact de leurs investissements en matière de biodiversité. Cette sélection marque la dernière étape d'un appel à manifestation d’intérêt lancé en début d'année par les quatre sociétés de gestion.

« Cet appel d'appel d'offres a été une belle expérience collaborative et nous remercions tous les candidats pour leur grande implication. C’est à l’unanimité que nous avons décidé de retenir l’approche innovante qui combine les compétences en modélisation de données d'Iceberg Data Lab et la profonde expertise sur la biodiversité et le développement méthodologique d'I Care & Consult. Nous sommes impatients de rendre compte à nos parties prenantes des impacts de nos portefeuilles sur la biodiversité et de les intégrer progressivement dans notre évaluation et nos processus d'investissement » ont déclarés Julien Foll d'AXA IM, Robert-Alexandre Poujade de BNPP AM, Sarah Maillard de Mirova et Jean-Guillaume Péladan de Sycomore AM.

Iceberg Data Lab et I Care & Consult se sont unis pour étendre la « Corporate Biodiversity Footprint », mesure quantifiant l'impact sur la biodiversité des entreprises à travers leurs activités. L’outil en cours d’expansion permettra aux investisseurs d’intégrer dans leurs évaluations des risques et leurs recherches les impacts sur la nature et la biodiversité. En outre, la transparence de l'approche sélectionnée contribuera positivement à la convergence requise vers des indicateurs plus standards et comparables. Cela devrait servir de catalyseur important à l'action du secteur privé, avec des effets d'entraînement dans l'ensemble de nos économies.

FORTE ATTENTE DES INVESTISSEURS POUR FAIRE FACE AU DÉCLIN DE LA BIODIVERSITÉ

L’appel a été soutenu par une Déclaration des investisseurs sur la nécessité de mesurer l'impact sur la biodiversité[1], qui a recueilli plus d'une trentaine de signatures de la part de grands investisseurs institutionnels du monde entier, représentant plus de 6000 milliards d’euros d'actifs sous gestion. Cette déclaration démontre qu'il existe actuellement une demande non satisfaite pour une recherche de qualité visant à aider les investisseurs à répondre à la crise de la biodiversité.  

La sixième extinction de masse de la vie sur Terre est en cours à un rythme sans précédent, selon le rapport d’évaluation mondiale sur la biodiversité et les services écosystémiques de l'IPBES (Global Assessment Report on Biodiversity and Ecosystem Services, 2019). La population des mammifères, oiseaux, poissons, amphibiens et reptiles a enregistré une baisse alarmante de 68% en moyenne depuis 1970, selon une évaluation récente du WWF (Living Planet Report 2020). Le Forum économique mondial estime que, sans changement de modèle économique, cette crise menace la moitié du Produit Intérieur Brut mondial, alors que d’autres trajectoires pourraient engendrer des retombées positives estimées à 10000 milliards de dollars pour les entreprises, et créer 395 millions d'emplois. Pour la première fois dans les perspectives à 10 ans de l'enquête du Forum économique mondial, les cinq principaux risques mondiaux identifiés comme les plus probables sont d’ordre environnemental, à l’image de la perte majeure de biodiversité (Global Risks Report 2020). La perte de biodiversité menace la réalisation de 80 % des sous-objectifs de développement durable liés à la pauvreté, à la faim, à la santé, à l'eau, aux villes, au climat, aux océans et aux terres (IPBES, 2019).

Les investisseurs reconnaissent qu'il reste encore beaucoup à faire pour promouvoir la transparence des entreprises sur les dépendances et les impacts liés à la nature. Il reste également de nombreux défis à relever pour intégrer la complexité de la nature dans des indicateurs de gestion et les dernières données scientifiques dans les décisions d'investissement. AXA IM, BNPP AM, Mirova et Sycomore AM continueront donc de collaborer avec des acteurs et des initiatives clés dans le domaine de la biodiversité tels que CDC Biodiversité et son Global Biodiversity Score, BFFI[2], UNEP WCMC[3], OP2B[4], UNEP FI[5] et TNFD[6].

 

Footnotes

 

  1. ^ [1] Déclaration d’investisseurs sur le besoin de mesurer l’impact sur la biodiversité
  2. ^ [2] Biodiversity Footprint Financial Institutions
  3. ^ [3] UN Environment Programme World Conservation Monitoring Centre
  4. ^ [4] One Planet Business for Biodiversity
  5. ^ [5] Initiative financière du Programme des Nations unies pour l’environnement
  6. ^ [6] Groupe de travail sur la publication d’informations financières relatives à la nature

A propos de l’appel à manifestation d’intérêt

En janvier 2020, les investisseurs ont lancé un appel à manifestation d’intérêt pour qu'un fournisseur de données les aide à faire face à la crise de la biodiversité en cours. Au total, trente entités ont été mobilisées pour y répondre, notamment des consultants, des universitaires, des fournisseurs de technologies de pointe et de données non financières. Quatorze organisations ont répondu à cet appel à manifestation d’intérêt de six pays (Royaume-Uni, États-Unis, Suisse, Pays-Bas, France et Canada). Sept demi-finalistes ont été invités à un exposé oral, et trois finalistes ont été sélectionnés.

Le jury, composé des quatre gérants d'actifs, a reçu des conseils précieux de la part d'un comité scientifique composé de quatre experts indépendants : Julie Raynaud (consultant indépendant), Katie Leach (UNEP WCMC), Hugo Bluet (WWF France) et Guillaume Sainteny (Fondation française pour la recherche sur la biodiversité). Le comité scientifique est parvenu à un consensus sur la sélection des demi-finalistes et des trois finalistes.

Expert

Contacts Presse