BNPP AM organise une conférence sur la réforme des politiques publiques avec les PRI et publie sa stratégie d’engagement en matière de politiques publiques

9 septembre 2019

BNP Paribas Asset Management (« BNPP AM ») a organisé avec le Groupe BNP Paribas et les PRI la première conférence mondiale sur l'investissement responsable, axée sur la réforme des politiques publiques, pour promouvoir un système financier plus durable. BNPP AM a également publié sa stratégie d’engagement en matière de politiques publiques, qui décrit ses priorités d’engagement pour faire progresser la finance durable.

Cette stratégie présente l’approche de BNPP AM en matière de dialogue et d’engagement avec les émetteurs, régulateurs et décideurs politiques du monde entier. BNPP AM s'est engagée à aligner ses portefeuilles avec les objectifs de l'Accord de Paris et a appelé l'Union Européenne et les autres pays développés, états et villes à se fixer un objectif de décarbonisation à long terme pour atteindre des émissions nettes nulles d'ici 2050 au plus tard, et d'ici 2070 pour les marchés émergents. BNPP AM soutient la mise en place d'un cadre réglementaire stable et transparent, incluant la tarification du carbone et la suppression progressive des subventions aux combustibles fossiles et à l'énergie au charbon thermique dans les délais fixés. BNPP AM vise également à renforcer sa contribution à l'élaboration de politiques de gestion de l'eau et de lutte contre la déforestation, et encourage activement la mise en place de rapports obligatoires sur des questions telles que le taux de rémunération des dirigeants, les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes, les informations relatives au climat, une plus grande transparence sur les pratiques de lobbying et les normes de travail dans les chaînes d'approvisionnement.

Cette conférence se déroule à Paris le 9 septembre, en amont de l’événement PRI in Person (du 10 au 12 septembre 2019) et réunit des hauts responsables politiques, des régulateurs et des professionnels de l'investissement pour débattre de la réforme des politiques publiques dans le monde entier, y compris sur les questions d'impact et de climat. Le Principe n°2 des PRI engage tous les signataires à être des actionnaires actifs, à intégrer les questions ESG dans leurs politiques et pratiques en matière d'actionnariat et les invite à participer à l'élaboration de politiques, de réglementations et de normes.

Les recherches réalisées par les PRI ont montré que dans les 50 plus grandes économies du monde, plus de 730 révisions de lois et de recommandations - dont la moitié a été introduite au cours des trois dernières années– aident les investisseurs à prendre en compte les facteurs de valeur à long terme, y compris les facteurs ESG, dans l'ensemble de la chaîne d'intermédiation. Une étude de Mercer portant sur plus de 900 fonds de pension européens révèle que la réglementation liée aux facteurs ESG est le premier moteur de l'intégration ESG.

BNPP AM a été l’un des signataires fondateurs des PRI en 2006 et entretient des relations avec un large éventail de réseaux d'investisseurs à travers le monde. L’entreprise travaille avec les pouvoirs publics de façon constructive et concrète depuis de nombreuses années, en particulier sur les questions de publication d’informations par les entreprises, de politique climatique et de gouvernance d’entreprise, période pendant laquelle l'intérêt des investisseurs et des détenteurs d'actifs pour la finance durable s'est considérablement accru. Les PRI ont notamment récemment annoncé qu'ils avaient attiré 500 nouveaux signataires au cours des 12 derniers mois.

Helena Viñes Fiestas, Global Head of Stewardship & Policy au sein de BNP Paribas Asset Management, a indiqué : « Un engagement actif auprès des régulateurs contribue à façonner les marchés dans lesquels nous investissons et les règles qui guident et gouvernent le comportement des entreprises, tandis que les politiques publiques peuvent affecter la capacité des investisseurs à générer des rendements durables à long terme et à créer de la valeur, tout en impactant la durabilité et la stabilité des marchés financiers, ainsi que des systèmes sociaux, environnementaux et économiques plus larges. On constate que l’investissement durable est de plus en plus intégré dans la réglementation financière et la gestion du risque, suscitant un intérêt accru des investisseurs dans l'élaboration des politiques. Un exemple est le lancement du plan d'action de la Commission Européenne sur la finance durable, dont l'élaboration et la mise en œuvre ont été au cœur de nos efforts d’engagement, et avec le lancement de notre politique d’engagement, nous invitons fortement les autres régions et pays à suivre l'exemple de la commission européenne. »

Nathan Fabian, Chief Responsible Investment Officer des PRI, a ajouté : « Nous assistons aujourd'hui à la mise en place de stratégies nationales en matière de finance durable, plutôt qu’une adoption sporadique, avec des investisseurs qui s'impliquent de plus en plus dans l'élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques. Cette plus grande implication des investisseurs signifie que nous nous concentrons davantage sur les aspects techniques et sur la mise en œuvre, les résultats de l'économie réelle devenant la priorité. »

David Blood, Senior Partner au sein de Generation Investment Management, a précisé : « En tant que communauté - en tant qu’humanité - nous sommes maintenant confrontés à un choix critique : nous contentons-nous d’un changement progressif plus rapide ou essayons-nous d’aller un cran plus loin ? Notre vision chez Generation est claire : nous avons besoin de changements transformationnels, avec notamment une plus grande collaboration entre les décideurs, les entreprises et les investisseurs, dans la quête d’un avenir plus durable. »

Guy Opperman MP, Sous-secrétaire d'Etat en charge de l'inclusion financière et des retraites, a commenté : « Je suis de ravi de participer à la conférence des Principes pour l’Investissement Responsable à Paris, où je plaide pour que les fonds de pension des quatre coins du monde utilisent leur importante puissance financière pour lutter contre la menace du changement climatique. Je suis fier que le Royaume-Uni puisse avancer dans ce sens et ouvrir la voie aux autres. »

 

Découvrez l’intégralité de notre stratégie d’engagement en matière de politiques publiques

Expert

Contact Presse