BNP Paribas E&RE publie la 12ème édition de son baromètre dédié à l'épargne retraite en entreprise

Paris, France, 9 novembre 2017

BNP Paribas E&RE, acteur global de l’épargne collective en entreprise, publie la 12ème édition de son baromètre dédié à l’Epargne et la Retraite en Entreprise (ERE). Cette enquête décrypte les nouvelles tendances en matière de perceptions, comportements et perspectives, des salariés comme des décideurs, vis-à-vis des dispositifs d’ERE mis en place.

Les grands enseignements de cette édition :  

  • Les salariés ressentent encore un manque d’information sur la retraite
  • Le décalage entre perception et réalité sur les niveaux de pensions de retraite attendus s’accroit
  • L’épargne collective est légitimée comme facteur de dialogue social dans l’entreprise
  • Salariés et chefs d’entreprises seraient favorables à une évolution du système des retraites

Pour les salariés, une information toujours insuffisante sur la retraite…

7 salariés sur 10 estiment encore ne pas recevoir suffisamment d’informations concernant leur retraite malgré de nombreux outils mis à leur disposition au cours des dernières années et un effort de communication mené par tous les acteurs du marché.  

Plus de 80% d’entre eux estiment important, voire essentiel, d’avoir une vision consolidée de leur retraite (régimes obligatoires et sur-complémentaires), de recevoir leur simulation plus tôt, de digitaliser l’information retraite et de mieux connaître les possibilités offertes par l’épargne retraite.

…qui entraîne un décalage entre perception et réalité sur les niveaux de pensions de retraite attendus

Bien que s’estimant mal informés, les salariés ne sont paradoxalement que 3 sur 10 à avoir réalisé une estimation de leur future retraite.

Résultat : ils ont une vision plus optimiste qu’en 2014 de leurs futures pensions qu’ils surévaluent la plupart du temps. Le baromètre révèle ainsi que 54% des salariés pensent  qu’ils percevront plus de 56% de leur dernier salaire lorsqu’ils seront à la retraite. Ce chiffre est en décalage avec les perspectives.*

*Estimations de BNP Paribas Cardif pour la génération 1962 : entre 46,5% et 49,9 % du dernier salaire

« Malgré l’éventail des dispositifs d’épargne existants à ce jour et les efforts menés par l’ensemble des acteurs du marché, le baromètre révèle que les salariés restent très optimistes sur le niveau attendu de leur retraite. Dans ce contexte, il faut poursuivre les efforts menés jusqu’à présent pour remettre la retraite au cœur de l’actualité : les salariés gagneront à être informés de manière régulière sur ce sujet et sur les évolutions des dispositifs d’épargne en entreprise proposés», souligne Cécile Besse Advani, Directeur de la Stratégie et du Développement de BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises.

L’épargne collective : facteur de dialogue social dans l’entreprise…

9 décideurs sur 10 et presque autant de salariés considèrent comme naturel d’épargner dans les dispositifs de l’entreprise.

Salariés et décideurs s’accordent à plus de 80% sur l’utilisation de l’ERE comme important vecteur d’épargne et de financement de leurs projets. Par ailleurs, 8 salariés sur 10 apprécient les avantages fiscaux de ces dispositifs dans lesquels ils seraient prêts à investir davantage pour leur retraite moyennant une aide supplémentaire de leur entreprise.

… et des salariés et chefs d’entreprises favorables à une évolution du système des retraites  

Si 60% des salariés déclarent ne pas souhaiter travailler au-delà de l’âge légal de départ à la retraite, c’est massivement pour privilégier leur qualité de vie.

Cependant, 63% des salariés seraient tout de même prêts à faire des efforts pour pérenniser l’actuel système des retraites -bien plus que ne le pensent les chefs d’entreprises- avec pour principal levier l’augmentation du montant de leurs cotisations. En revanche, très peu accepteraient une diminution du montant de leurs pensions.

Interrogés sur la mise en place d’un système universel de retraite à points, 80% des décideurs et des salariés seraient favorables à cette évolution, principalement parce qu’elle leur semblerait plus équitable pour respectivement 60% et 79% d’entre eux. Leurs craintes portent en majorité sur la question de la pénibilité et de la valeur du point.

« L’épargne d’entreprise fait l’objet d’un large consensus chez les décideurs et les salariés. Le baromètre montre que ces derniers seraient prêts à voir évoluer le système actuel des retraites. Avec le lancement des discussions autour de la réforme des retraites en 2018, ce sujet est d’une grande actualité. Dans ce contexte, nous continuerons à accompagner en proximité, les décideurs dans le développement des dispositifs d’épargne retraite pour les salariés», conclut Christian Borsoni, Directeur de BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises.

Méthodologie

Cette enquête sur les tendances en Epargne et Retraite en Entreprise a été menée entre le 29 mai et le 9 juin 2017, pour l’institut de sondage CSA, auprès de décideurs et de salariés d’entreprises privées,  représentatifs du tissu économique et de la population française. Les interviews ont été menées auprès d’un échantillon de :

  • 200 décideurs d’entreprises de 50 salariés et plus,
  • 604 salariés, interrogés online, travaillant dans des entreprises à l’effectif supérieur à 50 salariés et plus

Soit un total de 804 interviews

Contact Presse